Nature et bien être
Journaliste animalier
  • Animag

    Animateur de l'émission sur Radio Santé Animal, j'interviewe des personnalités qui nous parlent de leur passion pour les animaux...

  • 1

Sélectionner le podcast de votre choix

Le retour des loups ?

Eric Vissouze, accompagnateur en montagne et surtout protecteur des loups.

Une grande partie des montagnards et des ruraux de souche ou de terrain ont du mal à accepter la tendance actuelle en faveur du retour du loup : ils la jugent insensée.

Podcast-1

Cliquer sur le player pour écouter le podcast.

Ils s’inquiètent de l’orientation générale de la société, dans laquelle ils sont plus ou moins condamnés à disparaître progressivement, et  estiment que l’on marche sur la tête. Le loup avive les blessures, rouvre les plaies, perturbe le quotidien et fait figure de coupable.

L'activité pastorale assure en grande partie le maintien de l’esthétique de nos paysages. Elle permet la préservation d'une flore et d'une faune particulièrement riches et réduit les risques d'avalanches ou d'incendies.

Les éleveurs bénéficient aussi de subventions qui peuvent représenter jusqu'à 50% de leur prix de vente.

Certains refusent d’accepter l'idée que le loup soit arrivé tout seul. Il est vrai qu'il a eu le museau fin d'apparaître d'abord dans le parc national du Mercantour. L'abondance de la faune peut l'expliquer, ainsi que les photos d'individus traversant un pont d'autoroute vers Milan ou se trouvant à la périphérie de grandes villes en Italie… Si l'on n'en trouve pas partout entre les Alpes et les Abruzzes (d'où il est originaire), dans de vastes espaces giboyeux et boisés, cela ne signifie pas grand-chose. Les distances entre deux territoires de loups peuvent atteindre des dizaines de kilomètres, voire plus encore. Mais il apparait en fait qu’ils sont principalement venus par la province de Gênes, où les garde-chasses italiens les avaient repérés. Des rumeurs font penser que certains ont pu être aidés, mais aucune preuve n'existe. Ce qui est sûr, c'est que l’élevage du loup est rigoureusement contrôlé, laissant vraiment très peu de place pour de tels comportements irresponsables.

Les territoires de loups sont en moyenne de 250 à 350 km2 dans nos secteurs. Sur quatre à six naissances, pour une portée par an et pour un seul couple par meute, moins de la moitié est censée survivre. Ces meutes vont de deux à huit individus. Le rut se passe vers la mi-mars et la mise bas vers la mi-mai. Leurs déplacements peuvent y atteindre une cinquantaine de kilomètres en 24 heures (une centaine en plaine), et jusqu’à une quinzaine pour une mère avec de tout petits louveteaux, qui peut changer plusieurs fois de tanière. Un peu moins de 200 loups seraient présents en France en 2012, dont près de 80 dans 27 zones de présence permanente. Chaque année des loups en surnombre ou des individus dominants quittent leur territoire pour en trouver de nouveaux, essaimant de plus en plus hors des Alpes, jusqu’en Auvergne, dans les Pyrénées ou les Vosges pour quelques uns (ce qui va amplifier le problème et demande une gestion d’autant plus sérieuse).

C'est un animal qui s'adapte à quasiment toutes les situations, tout comme  le seul ennemi qu'on lui connaisse : l'être humain. Les éleveurs et les bergers doivent maintenant faire face à la présence non souhaitée du loup, ce qui leur demande un surcroît de travail

Identité

Bruno SORIANO
Bruno.Soriano.com


0608054318

Les podcasts

Les émissions AniMag
Les émissions Dans Les Yeux de Gaïa

   

Les vidéos

Les reportages Parcs Animaliers
Les interviews People

  

Identité Bruno SORIANO